Les harnais

Généralité

Il existe trois sortes de harnais en escalade, d’autres existent mais sont réservé à la spéléo, à la randonnées en haute montagne ou au canyonning. Il est largement déconseillé, voir dangereux d’utiliser ces dernier pour l’escalade. Chacun de ces types de baudrier a un usage spécifique que nous verrons pour chacun d’entre eux, toutefois ils ont tous un certains nombre de points communs.

Les boucles de serrage

Vérifiez toujours la manière dont les boucles sont verrouillées et ajustées. Celles-ci doivent être ajustées correctement et non serrées à fond.

boucle-serrageLe baudrier est là pour assurer votre sécurité, il n’est pas là pour vous limiter dans vos mouvements et encore moins pour vous blesser. Vous devez donc vérifiez l’ajustement avec minutie. Pour les baudrier qui possèdent un ajustement à la taille, celui-ci doit être serré, de façon à ce qu’il ne puisse pas glisser. Les lanières glissées dans les passants prévus à cet effet.

ajustement1Au niveau des cuisses, ce dernier doit être ajusté sans être serré, vous devez pouvoir y glisser votre main après l’avoir réglé.

ajustement2Le Ouistiti

Le Ouistiti a quand à lui, des spécificités en matière d’ajustement, suivant le niveau de l’attache, il peut être responsable de lésions importante au niveau des lombaires ou des cervicales, il est donc nécessaire de ne pas traiter le problème à la légère. Quand vous ajustez un Ouistiti celui-ci doit avoir les attaches de la corde au milieu du torse, permettant une position assise confortable et une force de choc répartie sur la totalité du corps.

ajustement-ouistitiPour le Ouistiti l’encordement peut se faire soit directement sur les attaches prévues à cet effet, ce qui largement conseillé par les fabriquant ou par l’intermédiaire de deux mousquetons à vis inversés.

encordement-ouistitiBaudrier avec pontet

Dans le cas des baudriers, les conseils d’ajustement généraux suffisent, le principe est de ne jamais utiliser le pontet pour l’encordement mais les deux passants prévus à cet effet (figure A), sauf si vous vous encordez avec deux mousquetons à vis (figure C). Réservez le pontet à l’usage d’une vache, ou d’une sangle en général, à la limite, il peut être utilisé pour l’assurage mais là encore il vaut mieux utiliser les deux passants précités.

Baudrier sans pontet

Là encore, les conseils généraux prévalent, l’encordement doit se faire sur l’anneau prévu à cet effet que cela soit directement avec la corde (figure B) ou avec l’aide de deux mousqueton à vis (figure) C.

encordement-baudrierConseils de Sécurité

On ne le répétera jamais assez il est impératif de ne jamais s’encorder ailleurs qu’aux endroits que nous venons de mentionner. Ne jamais s’encorder sur un porte matériel, sangle de serrage ou sangle du sac à pof…

Pour le matériel, utilisez les « porte-materiel » prévus à cet effet, si votre baudrier n’en ai pas pourvu, ce qui est souvent le cas des ouistitis, utilisez une sangle pour porter votre matériel.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.